Taka Andrianavalona, artiste contemporain aux multiples talents

À première vue, Taka Andrianavalona est assez discret et n’est pas très loquace. Et pourtant, cet artiste multidisciplinaire a beaucoup à dire. Il s’exprime, d’ailleurs, de différentes manières, à travers ses talents. Taka  est un artiste d’exception, à découvrir absolument.

Artiste touche-à-tout 

Tsilavonarivo Andrianavalona, de son état-civil, est un artiste difficile à classer. Connu pour être un graffeur, il est aussi artiste plasticien, dessinateur et bédéiste. Il a également un petit penchant pour le street art. Autodidacte, il a appris le dessin  et la peinture auprès de ses aînés, notamment, de Ra-Léry, qui était un bédéiste de renom. Il n’a jamais intégré une école de dessin ou suivi de cours de peinture, car, en fait, Taka a toujours privilégié l’échange avec les autres artistes. 

Cela lui a permis de toujours s’améliorer et de diversifier les domaines dans lesquels il évolue. La pratique régulière l’a aidé à progresser. L’on peut dire, alors, sans se tromper, que Taka est doté d’un talent inné pour les arts visuels. Et depuis 2009, il s’est imposé comme un artiste à part entière. 

Street artist

Taka Andrianavalona est un artiste contemporain qui s’assume. D’ailleurs, ses œuvres ne tapissent pas seulement les murs des galeries d’art. Il les a emmenées dans les rues, en bon street artist qu’il est. Avec des amis, il a déjà contribué à décorer quelques murs de la Ville des Mille, avec de jolies fresques. On peut citer, à titre d’exemple, les murs de l’EPP Besarety. Il a aussi participé à des événements artistiques, en collaboration avec des artistes de tous horizons, comme lors de l’International Reggae Week


En outre, en tant que dessinateur bédéiste, Taka a été remarqué dans différents quotidiens, pour ses publications humoristiques, ses planches inspirées des histoires vraies ou encore ses dessins qui donnent matière à réfléchir. Ajoutons à cela son talent d’illustrateur qu’il a mis aux services d’émissions télévisées. Et n’oublions pas que notre artiste a également montré son talent en décorant de nombreuses scènes destinées à des événements culturels.

Artiste libre

Tantôt énigmatique, tantôt provocateur, les chefs-d’œuvre de Taka Andrianavalona vise à atteindre un large public. Utilisant différentes techniques, il n’oublie jamais d’ajouter des touches typiquement malgaches pour signer ses œuvres de son attachement profond à sa patrie. Ainsi, quand on regarde ses dessins et ses peintures, on constate que la tradition et l’inspiration venue d’ailleurs s’entremêlent, pour créer des œuvres uniques. 

Ce métissage, poussé presque à son paroxysme, pourrait indigner les plus conservateurs, mais Taka s’en moque. Pour lui, rien de telle que la totale liberté pour bien créer. Alors, peu importe les matériels utilisés, peu importe les techniques appliquées, l’important, c’est que l’artiste arrive à nous émerveiller avec ses créations pleines de couleur.

À noter que Taka Andrianavalona a encore plusieurs cordes à son arc. Il excelle aussi dans l’art du collage et de la récup. Pour certaines œuvres, il utilise le pochoir. Et depuis quelque temps, il s’est également mis à la sculpture, insatiable qu’il est, en matière d’art ! 

0
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *