Tiane : Maman hyperactive passionnée d’art

Le statut de maman est parfaitement compatible avec le statut d’artiste. C’est ce que Christiane Marie F RAMONJISON témoigne dans ce portrait. Partons, alors, à la découverte de cette femme aux mille casquettes : dessinatrice, formatrice et femme engagée.

Maman, formatrice et passionnée des enfants

Christiane Marie Fanantenana RAMONJISON, connue sous le pseudonyme Tiane, est mariée et a 3 enfants. Nombreux se souviennent, sûrement, de son visage, car elle a été animatrice pour une émission télévisée destinée aux enfants et axée sur l’art. Tiane a, en effet, commencé sa carrière dans les médias en 2005, en travaillant comme animatrice et conceptrice de diverses émissions radio et télé, pour les enfants.

Cette passion pour les enfants et les jeunes s’est aussi traduit par sa participation en tant que formatrice, au programme de l’UNICEF qui s’appelle Juniors Reporters Clubs (JRC). Ce programme a pour objectif de former les adolescents au métier de journaliste radio, traitant des thématiques concernant la jeunesse. Suite à ses expériences et conscientes des manques à combler dans le cursus des jeunes Malgaches, Tiane a mis en place la formation Youth Cultural Leadership Training ou YCLT, qui est la première formation en leadership culturel à Madagascar. Elle en est à sa 6ème promotion, cette année.

L’art et la culture coulent, apparemment, dans les veines de notre jeune maman. Elle en a même fait sa spécialité, car elle a étudié la médiation culturelle à l’université d’Antananarivo. Elle a également suivi le Youth Leadership Training Program (YLTP), la célèbre formation en leadership de la Fondation Friedrich Ebert (FES). « Ce qui m’a beaucoup aidé dans tout ce que j’entreprends », affirme Tiane. 

Dessinatrice, peintre et maquilleuse artistique

Parmi toutes ces activités qui agrémentent le quotidien de Tiane, une nous intéresse tout particulièrement : sa passion pour le dessin et la peinture ! Son talent, elle pense qu’elle l’a hérité de sa famille. « Nous avons pas mal d’artiste dans la famille », raconte-t-elle, avec fierté. Quoi qu’il en soit, elle s’est perfectionnée en suivant 3 années d’études en dessin au Cercle Germano-Malagasy, après son baccalauréat. 

Tiane est dessinatrice et peintre. « Ma spécialité, c’est le portrait. J’utilise les sanguines, les fusains , la pierre noire, le crayon blanc… J’adore aussi le pastel à cire ou à l’huile, mais j’utilise presque tous les matériels que je peux trouver, et selon la demande », explique-t-elle. Notre artiste s’adonne également au maquillage artistique. « J’ai souvent maquillé des enfants pour des théâtres ou pour d’autres show, selon le thème demandé. Je fais aussi des maquillage pour des évènements, comme l’halloween », nous confie-t-elle. Et si vous avez besoin d’un professionnel pour votre décoration évènementielle, Tiane  peut vous donner un coup de main. C’est l’un de ses talents !


Pour ceux qui se demandent si l’art peut faire vivre, il faut savoir que pendant un certain temps, le dessin a été l’unique source de revenu de Tiane. « Mes créations dépendent notamment de mes émotions, mais j’aime surtout la nature. Je mets aussi parfois de la musique classique pour me ressourcer », nous raconte-t-elle, quant à ses sources d’inspiration. Cette passion pour l’art, en général, s’est transmise tout naturellement à ses enfants. Ainsi, dès leur plus jeune âge, ils passent leur temps à dessiner ou à faire de la musique. 

Ses autres activités et ses engagements

Tiane a déjà représenté Madagascar lors de divers festivals, dont le IST (International Student Festival in Trondheim) en Norvège, sur le thème « children the silent voice of society » (Les enfants, la voix silencieuse de la société). À part tout cela, notre maman hyperactive organise des formations et des évènements, pour les familles, les femmes et les enfants, tels des concours de dessin, des formations sur la gestion émotionnelle, la gestion budgétaire familiale, la confiance en soi… etc)

Elle a, en outre, créé un groupe Facebook de conseil et de partage pour les femmes, qui s’appelle « vie de femme mariée/fiainan’ny vehivavy manambady », avec sa page associée « vehivavy manambady ». Ceux sont des plateformes où les femmes mariées, les mères célibataires, et les jeunes filles qui vont se marier, se partagent des conseils. … L’objectif du groupe est l’épanouissement de la femme afin qu’elles aient une vie et un foyer stable. « Le groupe cible, en premier lieu, les femmes ayant accès à Facebook, car ce sont souvent les oubliées de la société. Les gens ne savent pas toujours qu’au-delà de la femme mariée, il y a une guerrière et une battante qui œuvre pour le bien-être de son foyer », explique Tiane. 

Tiane a des messages à faire passer

« Vivez à fond votre passion, mais ayez quand même les pieds sur terre ! Ne regrettez pas d’être vous-même, ne changez surtout pas ! Quoi que vous fassiez, la vie va vous remettre sur les rails de cette passion, même si vous pensez la quitter. Et même si vous changez de filière, ça va toujours vous poursuivre, alors tant que vous y êtes, bah, vivez-le ! » 

« Sinon, pour ceux qui viennent tout juste de découvrir ce monde « de fou », ne cherchez pas la perfection, mais l’excellence ! Faites-le pour vous, et non pour les autres. Ne cherchez pas ce qui est beau universellement, dites-vous que tout ce que vous faites est beau, puisque c’est le reflet de votre âme et de vos émotions. » 

2+
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *